ROUTE - Sortie du vendredi 10 mai au Bois d'Oingt

Après l’annulation de la sortie de jeudi pour cause d’averses « rares », la dernière sortie hebdo de la semaine avait été replanifiée ce vendredi où la météo paraissait plus clémente.

Ce n’est pas ce que l’on pourrait appeler une bonne idée puisque nous ne sommes que deux pour cette sortie : Henri et moi. Qu’à cela ne tienne, bras dessus, bras dessous et on y va.

Donc à 13h30 à la cloche de l’église, je démarre donc en direction de Limonest où je passe prendre Henri, mon sauveur ! Destination le Bois d’Oingt en passant par les Calendrières, Lozanne, Chatillon, et Chessy. A deux nous formons un groupe homogène !

A partir d’ici on commence à monter dans les vignes (route de Bagnols) puis on bifurque sur la gauche pour rejoindre la route du Bois d’Oingt. Sur la place ensoleillée, nous n’avons aucun mal à trouver un estaminet ouvert, le Café des Sports nous attend et une jeune serveuse accorte vient nous servir 2 cafés que nous dégustons en terrasse.

Après cette pause bien agréable, nous prenons la route de Moiré mais par une petite route dont seul votre serviteur a le secret. Avant de démarrer, question innocente d’Henri : » Moiré, c’est l’église qui est tout là-haut ? Euh oui !!!! Après une petite descente qui nous amène à un petit étang où plusieurs pêcheurs à la ligne titillent le goujon, nous entrons dans le vif du sujet. La pente se raidit brusquement et les pourcentages s’affolent, on est à la limite de décrocher, le compteur affiche plus de 15 %, et après un virage en épingle, çà repart de plus belle. Finalement, je suis assez content qu’il n’y ait pas grand monde, je risquais de finir avec le goudron et les plumes … Enfin, on arrive sur le plat (tout est relatif), assez contents de notre exploit. Quand on regarde derrière nous, en contrebas, c’est impressionnant.

Après cela la suite du parcours est d’une banalité … Nous repassons par Moiré, puis Frontenas où nous essuyons quelques gouttes, puis Alix et son bois réputé, et retour par Morancé, Les Chères, Saint-Germain, et pour terminer la montée de Saint-Romain et celle de Collonges. Après le raidard de Moiré, on voit différemment toutes ces montées.

Arrivée à Saint-Cyr vers 17h20, Henri doit encore reprendre la Rocade pour rejoindre Limonest. Bravo à lui et merci de m’avoir accompagné.

Bilan : 68 km et 1012 m D+

Hervé

Vous devez être connecté pour poster un commentaire