ROUTE - Sortie de mardi 5 juin

Bonjour à toutes et tous,

Maxime du jour : « la chance sourit aux audacieux »

Ce fut bien le cas pour Claude, Alain et moi-même pour la sortie d’aujourd’hui, même si vers les 8h00 quelques gouttes d’eau perfides avaient le noir dessein de semer le doute dans l’esprit du capitaine de route, votre serviteur. Mais il en fallait plus à notre preux chevalier pour l’empêcher de partir en croisade à l’assaut du château de Bagnols.

Il est à noter également que Claude et Alain  revenaient d’une « petite balade » en Savoie, ce dimanche,  pour la reconnaissance de l’étape du Tour de France. J’avais le secret espoir qu’ils en revinssent « rincés », mais que nenni, les deux bougres en avaient encore sous la pédale et c’est moi qui en fit les frais.

Hors donc, nous voilà partis, pour commencer en direction de Limonest … au milieu du trafic du matin (grrrr !!!). A la sortie de cette bourgade, nous trouvions enfin le calme hormis quelques conducteurs sans doute saxons reconnaissables à leur fâcheuse tendance à rouler à gauche.

En amuse-bouche, la montée à Saint-Jean des Vignes puis le petit raidard à la sortie de Charnay pour rejoindre la route d’Alix. A la sortie, nous prenons tout de suite le chemin du Clos des Liesses avec un coup de cul qui nous amène sur le plateau et dans un cadre bucolique pour contourner l’aérodrome. Après avoir traversé la D338, nous prenons la direction de Frontenas dont nous traversons les jolies petites rues. Il ne nous faut pas longtemps pour atteindre Bagnols non sans avoir inauguré une petite grimpette (route de Saint-Abram) jusqu’à la petite statue de la Madone (jusqu’à présent, nous ne l’avions fait que dans le sens descendant, ça change …).

Après avoir quémandé un café au tenancier de l’estaminet de cette petite bourgade, nous reprenons la route en direction … d’Alix une nouvelle fois, pour ensuite monter à Marcy. Et puis, quand on aime, on ne compte pas, la descente vers Anse mais … pas jusqu’au bout, à mi-pente, nous prenons à droite au milieu des vignes pour rejoindre Lucenay puis Morancé. Au passage, on constate que l’Arbresle est complètement rouge, serait-ce le nouveau Rio Grande !!

Puis dans un moment de folie, nous partons à fond les ballons en direction des Chères, histoire de faire un peu tirer la langue à mes deux compères jusqu’à … Saint-Germain.  Puis retour par Albigny, les coups de culs bien  connus et la montée de Saint-Romain puis celle de Collonges.  Dans les derniers hectomètres, la pensée d’une cervoise bien fraiche et bien méritée me permet de finir le parcours du jour.

Arrivés à Saint-Cyr vers 12h30.

Bilan de la sortie : 72 km et 1060 m D+ et pas une goutte de pluie.

Hervé

Commentaires (1)

bourgeois
  • 1. bourgeois | 05/06/2018
Merci Hervé pour ce compte-rendu d'inspiration médiévale, riche en détails, plein de générosité et d'attentions.
Nous avons passé une super matinée de vélo, en bonne compagnie, tout y était a part la quantité des participants à cause des incertitudes météo.
Le parcours était magnifique avec des variantes sur des petites routes inédites et très agréables dans un secteur pourtant archi connu, à refaire avec grand plaisir.
Bonne soirée.
Claude.
Vous devez être connecté pour poster un commentaire