ROUTE - Sortie de jeudi 2 mai à Charnay

Compliqué aujourd’hui de savoir s’il est possible de rouler ou pas : Météo France ne laisse planer aucun doute (averses orageuses) alors que le ciel nous montre de belles éclaircies.

Et tant pis, comme dit le proverbe : « la chance sourit … », on décide de sortir cet après-midi. Mais au rendez-vous, nous ne sommes finalement que 4 : ClaudeB, Didier, Henri et moi-même.

Au programme, Theizé par Charnay en partant en direction de Collonges. Démarrage un peu stressant, de gros nuages noirs dans le ciel mais manifestement, nous n’allons pas dans la même direction. Avant d’arriver à Albigny, quelques gouttes juste de quoi semer le doute. A saint-Germain, Didier nous a déjà gratifié de deux chutes sans gravité (il n’enlève pas les cales avant de s’arrêter)  mais de quoi se poser des questions : «  manque d’habitude de rouler avec des cales ou déjeuner arrosé ? » Désormais, il est mis sous surveillance, et à chaque arrêt, on lui crie d’enlever les cales. Pas très discret mais çà fonctionne.

A partir de Morancé, on a le vent de face et ce sera le cas jusque Charnay où pour le dernier tronçon nous avons un beau vent de face. Cette fois-ci, pause-café en terrasse, à notre estaminet habituel. La décision est prise de ne pas aller jusque Theizé mais de repiquer sur Alix pour retrouver le parcours initialement prévu. Je leur fais prendre un raccourci pour rejoindre la route d’Alix. Le chemin de la Calle, assez étroit et avec un revêtement limite ne convient pas pour la descente mais pour la montée, à voir. Cela étant, il inspire notre ami Didier qui finit par trouver l’origine de ses chutes répétées, une de  ses cales est desserrée. EUREKA !!! Après un resserrage vigoureux, nous pouvons repartir en direction de Chatillon.

Nous traversons la grande route et au lieu de prendre à gauche, le raidard à 12%, j’invite mes petits camarades à prendre à droite le chemin de Conzy qui monte plus tranquillement et donne en plus un joli point de vue sur le château de Chatillon sur notre droite. Et nous arrivons ainsi sur le chemin de la Barollière que nous avions déjà emprunté ce mardi. Puis ce sera le chemin du Plan qui nous ramène au pont de Dorieux.

Pour le retour, parcours classique par Lozanne, Civrieux et Limonest où nous laissons Henri. Retour à Saint-Cyr par la rocade et arrivée à Saint-Cyr vers 17h15.

Bilan : 68 km et 915 m D+

Hervé

Vous devez être connecté pour poster un commentaire