ROUTE - Sortie de dimanche 10 mars

Bonjour à tous,

Ce matin, la météo n’était pas très « folichonne » : ciel bien couvert et temps humide après les pluies de la nuit mais points positifs, une température de plus de 12°C et pas trop de vent. Il n’en fallait pas plus quand même pour démotiver nos moveurs.

Au rendez-vous, nous n’étions que 4 : ClaudeB, Henri, Loïc et moi-même, effectif le plus bas depuis longtemps. Et pour le parcours, c’était facile, on va prendre le café à Ars.

Départ groupé (à 4, il n’y a pas de mérite) direction Collonges, puis Couzon et traversée du pont pour prendre la piste cyclable. Après Neuville, Genay puis montée de Reyrieux pour atteindre le plateau de Toussieux où nous attendent nos petites routes tranquilles. Et c’était d’autant mieux que depuis le départ, nous avons le vent dans le dos, donc la progression est facile et le grand braquet est mis à contribution. Aujourd’hui, la tactique c’est le 2-2 : Claude et Loïc devant, Henri et moi derrière.

Arrivée à Ars pour notre pause-café dans notre estaminet favori. Quelques habitués ont déjà attaqué le blanc ... Pour nous, ce sera un petit noir !!! Avant de reprendre la route, petite photo marquant notre passage dans cette cité accueillante avec la basilique en fond d’image (comme cela, Jean-Benoit sera content !!!).

Notre crainte pour le retour d’avoir beaucoup de vent, voire des rafales s’est vite estompée. Nous progressons gentiment en direction de Misérieux puis de Trévoux. Traversée de la Saône en direction de Quincieux, puis Chasselay avant de bifurquer sur Lissieu pour commencer notre montée pour revenir vers Limonest. Mais au lieu de prendre le chemin de la Cotonnière, nous prenons à gauche le chemin de Fromenteau qui nous ramène sur la grande route de Limonest. Et oh surprise, nous avons même droit à un rayon de soleil. A  l’entrée de Limonest, nous croisons Jacques Coiro qui revenait de Charnay, et nous laissons Henri, le limonois du jour tandis que nous prenons la direction de la route de la Chataignière, que nous n’avons pas prise depuis longtemps. En fin de parcours, c’est un peu casse-pattes.  A l’entrée de Saint-Didier, nous laissons Loïc, le désidérien du jour, tandis que Claude et moi, les saintcyrots du jour  prenons la rocade pour rejoindre Saint-Cyr.

Bilan : 62 km et 739 m D+

Superbe petite balade : récompense pour les heureux participants

Hervé

Vous devez être connecté pour poster un commentaire