Section ROUTE

ROUTE - Sortie du jeudi 18 avril à Bagnols

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, c’était vraiment une belle journée même si le vent était de la partie. On dépassait même allègrement le 20°C. Rien de tel pour stimuler la mov attitude pour participer à la sortie.

Au rendez-vous, nous étions donc 11 : Claire, qui récidive, Catherine, AlainR, ClaudeB, ClaudeD, MichelR, Jean-Michel, Didier, Philippe, Marc et moi-même.  Pour le coup, certains arboraient même la tenue d’été.

Le parcours du jour nous emmènera à Bagnols (en fait, j’ai recyclé le parcours de mardi !!! ).

Pour commencer, un mauvais moment à passer pour arriver à Limonest. Sur la rocade, entre coups de klaxon, cris et insultes de la part d’automobilistes « peu civilisés » alors que nous roulons en file indienne, il faut toutefois garder son calme et ne pas faire de la surenchère. Dommage car ce long ruban rouge (ou presque) de moveurs a fière allure.

Ce moment désagréable passé, nous prenons la route de Dommartin par les Calendrières puis Lozanne. Deux groupes se sont déjà formés et entre les deux, Claire qui s’accroche. Regroupement à Chessy avant d’engager la montée vers Bagnols. Petit arrêt bucolique pour votre serviteur et pour photographier quelques beaux spécimens de bovidés des Highlands.

Pause-café au Petit Bagnolais, ouvert ce jeudi avant de reprendre la route en direction de Frontenas. Puis Alix et contournement de Marcy pour rejoindre Morancé. Sur le plat, les hostilités commencent et le rythme s’accélère.  Mais à vouloir suivre les sportifs, on s’épuise vite d’autant que nous avons le vent qui nous gêne par moment, et forcément, on se disperse.

A Curis, la plupart décident de rentrer par la Croix Vitaise. Nous sommes 3 à redescendre sur Albigny : Philippe, Jean-Michel et moi-même. Personne ne s’est aperçu que Michel n’était pas là !! Il est rentré seul sur Saint-Cyr. Il ne faudrait pas que çà devienne une habitude d’oublier du monde en route …

Pour les trois qui ne sont pas allés à la Croix Vitaise, nous laissons Jean-Michel à Albigny gérer ses crampes et rentrer tranquillement, et après avoir laissé Philippe à Collonges, je rentre également seul à Saint-Cyr vers 17h. Un peu tristounet quand même !

Bilan (personnel) : 66 km et 889 m D+

Hervé

PS : erreur de débutant de ne pas vouloir constituer deux groupes à allure différente. Cà faisait longtemps …

VIRADE Dans les Corbières du 9 au 12 avril 2019

                                          VIRADE  CORBIERES

                                        Du mardi  09 au vendredi 12 avril 2019.

                                                       Compte- rendu

Au soir du lundi 08 avril nous sommes onze cyclistes à nous retrouver à

                      l' HOTEL LE CHATELET

                      Route de Caudiès

                      66220  Saint-Paul-de-Fenouillet.

 

Gilbert FICHARD, Henri VIGNES, Jean-Benoît BROCARD, Philippe BERNET, Marc BIGOT,

 Alain RAVET, Claude BOURGEOIS, Gilles ASSOLANT, Vincent CELLIER,

 Fabrice CHARPENEL et Claude DEFOURNEL, votre serviteur.

 

 

Randonnée du mardi

 

La chaîne des Pyrénées étant encore bien enneigée, le Port de Pailhères que nous envisagions de franchir à 2001 mètres d'altitude est fermé à la circulation.

Le circuit, choisi d'un commun accord la veille, va nous faire découvrir le Pays de Sault à l'ouest du bourg d’AXAT, que nous rejoignons en voiture, à l'exception d’Alain, Claude B et Fabrice partis de l’hôtel.

Nous passons à la sortie d'Axat les belles gorges de Saint Georges pour monter calmement les gorges de l'Aude ; puis la route se redresse pour atteindre le Col des Aychides à 1007 mètres.

Nos trois « gros rouleurs «  nous rejoignent et nous dépassent.

Nous déjeunons au restaurant «  Le 100 unique » à Espezel ; outre les moveurs et trois ou quatre piliers de bar , dont une femme , le gros de la clientèle est assuré par les élèves de l'école et leurs institutrices .

Après la cantine nous retournons au boulot ……et au village d’Aunat, où quelques erreurs d'aiguillage se produisent.

Nous attaquons alors la route forestière qui nous ramène à Axat ; le trio des costauds file car ils ont de la route pour rentrer à l’hotel.

Ce chemin, où nous ne rencontrons aucune voiture, passe par trois cols charmants, avec des pourcentages qui ne le sont pas vraiment pour certains d'entre nous ;   mais ça passe et dans la bonne humeur.

Côté météo, nous sommes partis sous un ciel couvert puis les larges éclaircies ont rendu la journée très  acceptable.

 

Randonnée du mercredi

Nous débutons ce jour par les GORGES DE GALAMUS.

C'est magnifique …..surtout lorsque l'on reste sur son vélo …...quel vent …….à décorner … !

Après ce moment de tourisme il nous faut rejoindre le restaurant que par prudence nous avons retenu, mais de manière « jupicronnnienne «  ce qui n'a pas forcément plu à certains qui ne souhaitaient pas avaler tant de kilomètres  pour se satisfaire d'une entrecôte-frites au restaurant KEZAKO  du petit village perché de Mouthoumet , où nous sommes les uniques clients .

Finalement tout le monde arrive à bon port, mais absolument pas en même temps, et le repas se termine dans la joie et la bonne humeur.

Le reste de la journée est mémorable ;

- dans le village de Laroque nous perdons un compagnon pour le reste du circuit ; il fait un « tout-droit !   Comme un grand il rentrera tardivement au bercail par un cheminement bien à lui et après cent dix kilomètres !  Bravo à lui, mais un moment de stress pour le staff !

- à la sortie des Gorges de Galamus, ce sont trois cyclos qui filent à l’est, à une vitesse folle poussés par le vent alors que notre hôtel est à deux kilomètres plein ouest !

Le dernier rentrera à plus de 18 heures avec 120 bornes au compteur ; le record sera pour le plus costaud d'entre nous qui aura finalement roulé 132 kilomètres (le parcours initial étant de 98).

Côté météo, larges éclaircies avec un fort vent de nord-ouest accompagné en fin de journée de fortes averses ;  ces conditions rendant « héroïques «  les moveurs égarés.

 

Randonnée du jeudi

Jusque-là aucun nom n’a été cité ; mais maintenant l'impunité est terminée.

Gilbert s'accorde une pause pour soulager son épaule blessée au champ de neige ;

Gilles et Marc après une douzaine de kilomètres par temps gris et fort vent de face n'ont plus la foi en Vélocio et rentrent rejoindre Gilbert, le vent dans le dos.

Prudents, avisés, raisonnables, Henri et Jean-Benoît ont « shunté » la première difficulté du parcours.

Bien leur en a pris, car le col del Mas sous le ciel plombé et les rafales contraires de vent, ce n'est pas tout à fait la joie !  Avec en prime la première crevaison, à l'actif de Fabrice.

A Lapradelle , au pied du Château de Puilaurens , on revient à une situation plus normale .

Belle montée régulière le long de la rivière Boulzane (qui longe dans la vallée notre hôtel) ;

puis la petite route se redresse pour atteindre le col d'Aussières à 1020 mètres ; des nuages de pluies fines nous accompagnent jouant avec le vent et au col, comme une consécration, la pluie devient grésil. 

Longue et agréable descente jusqu'à Sournia où tous les participants se regroupent ; grâce à la gentillesse de Jean-Benoît et d'Henri un pique-nique bienvenu est improvisé sur la place du village,

Ce ne sont pas les habitants qui nous dérangent !

C'est une triste constatation que bon nombre de participants a fait : dans les deux départements  (Pyrénées Orientales et Aude) les villages traversées sont quasiment déserts, beaucoup de maisons sont fermées, apparaissent abandonnées ou indiquent qu'elles sont en vente ; les rares autochtones sont des personnes âgées ; les commerçants indiquent qu'ils vont cesser leur activité et de nombreux jeunes « marginaux » sont installés. De nombreux gilets jaunes sont accrochés aux rares fenêtres ouvertes ou posés sur le tableau de bord des voitures.

Revenons à nos moutons : après ce repas, aussi léger que sympathique, on se réchauffe en reprenant la route.  

Jean-Benoît, Henri, Vincent, Gilles rejoignent Saint Paul de Fenouillet par une très jolie petite route qui a l'avantage de descendre, avec un finale rude car face au vent.

Quant à Philippe, il effectue une petite et involontaire remontée sur le village où l'attend son sac à dos !  Avant de terminer dans les pas du groupe précédant.

Alain, Claude, Fabrice et moi dégustons encore deux petits cols avant de rejoindre la vallée.

Il n'y a, malheureusement, pas que le vélo dans la vie ; Henri et Jean-Benoît sont dans l'obligation de nous quitter en fin d'après-midi.

 

Randonnée du vendredi

Grand soleil, ciel d'un bleu limpide, sans nuage …...mais……….

le très fort vent (rafales à plus de 80 km/h)  est  l'élément majeur de cette sortie matinale.

Ce caprice météorologique ne nous empêche cependant pas d'apprécier le Grau de Maury, Cucugnan (où nous n'avons pas croisé le curé) et une petite incursion dans les collines des Corbières, où les neuf cyclistes ont le plaisir de rouler groupés.

Le vent et les crevaisons ayant mis à mal la compacité de notre peloton, c'est en ordre très dispersé que nous rejoignons tous le relais des Corbières à Saint Paul de Fenouillet où nous prenons ensemble le dernier repas (fort bon) de cette virade.

Les statistiques

Mardi :     73 kms    (pour les grands rouleurs 119 kms)   et D+  1700 m

Mercredi : 98 kms  (+ pour les égarés)  et D+ 1700 m

Jeudi :       84 kms   (pour les rouleurs 95 kms)  et D+ 1380  m (1770)

Vendredi : 82 kms    et D+ 1150 m

Entre 30   et  21 cols franchis, selon les participants.

Claude Defournel

 

ROUTE - Sortie du dimanche 14 avril

Bonjour à tous,

Certes, le ciel était bleu mais on se serait cru en plein mois de janvier. Il en fallait du courage pour sortir ce matin. Et heureusement, au MOV, on n’en manque pas et pour cette sortie dominicale, nous étions finalement 7 + 1 = 8 : Catherine, Christophe, Pierre, Loïc qui nous a rejoint à Couzon, Martine qui avait décidé qu’il faisait beau et était venue avec les gambettes à l’air !!!, Henri, seul rescapé de la virade des Corbières, Francis, rencontré par hasard à Ambérieux et qui a décidé de continuer la sortie avec nous, et moi-même.

Tenue, d’été, tenue d’hiver, ce matin, il n’y avait pas à hésiter : les moufles, la veste hiver, les surbottes, rien de trop pour se protéger du froid venu avec ce vent du Nord.

Le parcours avait été étudié pour affronter le vent du nord de face à l’aller et en profiter au retour. Donc la destination du jour était Civrieux que nous avons rejoint en prenant la montée de Neuville à Genay puis le désormais fameux chemin de Paradis sans biches aujourd’hui. Après une pause-café bienvenue, nous avons repris la route vers le « Nord ». Il était temps, depuis le départ, la température oscillait entre 1 et 4°C !!!

Mais heureusement Martine ne s’est pas encore transformée en cycliste de glace (c’est gênant pour rouler). Il nous faut arriver à Trévoux pour ne plus avoir le vent de face et prendre quelques dégrés. Depuis le départ de Civrieux, un groupe, constitué avec Catherine, Christophe en chef de file, Loïc et Pierre, a pris de l’avance et nous ne les reverrons plus de la matinée.

Pour le retour, ce sera le chemin de Divin (normal, après le chemin de Paradis) le long des maraîchers, à l’abri du vent, puis Lucenay où nous atteignons enfin les 10°C. A Morancé, une petite variante pour contourner le clos de Beaulieu, ancien fief des seigneurs du château éponyme. Pause culturelle devant la chapelle de Beaulieu, qui aurait bien besoin d’une petite restauration. A Chazay, nouvelle variante en prenant la route de Saint-Antoine pour rejoindre Les Chères.  Aux bords de Saint-Germain, nous avons atteint les 12°C et nous laissons Martine rentrer se réchauffer puis à trois avec Henri et Francis, nous finissons le parcours par la route de Saint-Romain.

Arrivée à Saint-Cyr vers 12h30.

Bilan : 71,55 km et 795 m D+

Hervé

ROUTE - Sortie du mardi 9 avril à Charnay

Bonjour à tous,

Finalement, la météo est  plutôt bonne aujourd’hui : de belles éclaircies malgré un peu de vent du nord.

Malgré l’exode dans les Corbières d’une partie des forces vives de la section ROUTE, nous sommes 12 pour la sortie de cet après-midi : Francis, Catherine, Jean-Michel, Martine, Sylvie, Patrick, MichelR, GillesC, Didier en provenance directe d’Australie, Jean-PierreR, ClaireS venue faire un essai avec nous, et moi-même. Et de plus, nous avons le plaisir d’avoir quatre dames avec nous.

Aujourd’hui, pas trop de kilomètres, mais un peu plus de dénivelé, et direction Charnay. En attendant, direction Couzon pour rejoindre le reste de la troupe qui nous attend et prendre la photo de groupe. Au passage, nous rejoignons un groupe de l’AC3F et d’un coup cà fait beaucoup de vélos dans la petite rue de la République à Couzon. Puis direction Saint-Germain par les quais avant de monter sur le plateau pour arriver à Billy. Pour l’instant, nous roulons tous groupés et les discussions vont bon train dans le peloton, la présence de dames y est sans doute pour quelque chose. A la sortie de Anse, la surprise est annoncée : on monte à Charnay mais par le chemin des crêtes qui nous fait arriver à Marcy … directement sans passer par la case Lachassagne  !!! : çà commence doucement mais à mi-parcours, la pente augmente légèrement jusqu’à atteindre les 12/13%  et le ruban rouge s’étire … et ceux qui ont peu de km le sentent passer. Merci capitaine !!!

A Charnay, pause sans café ?? Serait-ce la présence d’un gros nuage noir qui nous fait hésiter ? Et on repart en direction de Saint-Jean des Vignes par la route des Carrières. Puis la descente à Chazay par la montée des Grapilleurs (quand la fera-t-on dans le sens de la montée ??). Descente vers Marcilly puis remontée par le chemin de Montessuy qui nous permet de dominer le château de Janzé. Le groupe s’est disloqué, et je reste à l’arrière avec Martine et Sylvie.

A Limonest, nouvelles séparations : les uns décident de rentrer directement à Saint-Cyr par la rocade ; les autres suivent le parcours et enchainent avec la montée des Esses et le Mont Cindre.

Je décide d’accompagner Martine jusqu’au mont Verdun pour qu’elle puisse rentrer à Albigny alors que je termine seul le parcours. A Saint-Cyr, je retrouve quelques-uns de mes camarades de sortie. Premières impressions de Claire qui a bien aimé cette sortie.

Bilan : environ 60 km et presque 1000 m D+

Hervé

Michel préfère montrer son profil gauche !!! Et comme dab, bleu, blanc et rouge.

20190409 134916 4000x3000

ROUTE - Sortie du dimanche 7 avril à Saint-Didier en Formans

Bonjour à tous,

Météo de mi-saison, temps gris, température en-dessous de 10°C, donc il faut pousser un peu plus fort le curseur de motivation pour sortir ce matin. Et ce d’autant plus que la fréquentation risque d’être faible compte tenu du départ dans les Corbières de 12 moveurs de la section ROUTE. Nous sommes quand même 7 à vouloir rouler ce matin : Fabrice, Jean-Michel, Julien, Henri, Loïc, Bernard et moi-même. Sans oublier PhilippeN et GillesC qui sont allés participer à la Castellanne organisée par l’AS Caluire.

Pour ce qui nous concerne, aujourd’hui, pas de folie, la destination est Sainte-Euphémie (c'est une tromperie car en fait , nous n'irons pas à Sainte-Euphémie, Oups !!). Et pour commencer, descente sur les quais de Saône puis roulage jusqu’à Neuville en prenant la piste cyclable. La météo a certainement dissuadé beaucoup de monde  de sortir. De temps en temps, nous avons droit à quelques petites gouttes, juste de quoi nous pousser à être prudent et à envisager le cas échéant un repli stratégique en cas de pluie plus forte. A Genay, plus rien, on roule au sec.

C’est à la sortie de Genay que mes petits camarades décident de s’éparpiller dans la nature : d’un côté Julien et Bernard partent à la recherche de biches sur le chemin de Paradis (mon œil !!!, mais ça prouve au moins qu’ils lisent les compte-rendu !!), tandis que Jean-Michel part en direction de Civrieux alors que nous devons tourner à gauche pour aller à Massieux. Moment d’angoisse pour le capitaine qui voit soudain son autorité remise en question !!!! Mais rapidement les choses rentrent dans l’ordre et nous partons tous en direction de Massieux.

Nous remontons ensuite vers le nord vers Reyrieux puis Saint-Didier en Formans sans passer par Sainte-Euphémie !! puis Saint-Bernard avant de rejoindre Anse pour prendre notre petite route favorite, le chemin du Divin, qui  longe les zones maraîchères. Maintenant que nous sommes bien chauds et même si la température extérieure n’est pas terrible, nous filons à un bon train vers Lucenay , puis Morancé et les Chères. A Chasselay, nous en perdons 3 d’un coup : Julien Loîc et Fabrice qui rentrent directement par Limonest. Puis à Albigny, c’est au tour de Bernard et de Jean-Michel de nous quitter.

Nous ne serons donc que deux, Henri et moi, à finir le parcours prévu et arriver à Saint-Cyr vers midi.

Bilan : 64 km et 669 m D+

Et, pas de photo ni de pause-café. Comme dit Henri, les sorties ont bien changé depuis 2 ans. Mais aujourd’hui, la grisaille y était pour beaucoup.

Hervé

ROUTE - Viron du vendredi 5 avril à Chalamont

Bonjour à tous,

La décision que nous avons prise de reporter le viron d’une journée fut une bonne chose à double titre : une météo plus en rapport avec la pratique du vélo et la possibilité pour Sylvie et Patrick de participer à ce viron. Et ce d’autant plus que nous commencions à penser que Chalamont était une destination maudite (viron annulé 2 fois le mois dernier)

Et finalement, nous étions 12 sur la grille de départ à Mionnay : Patrick, Sylvie, AlainR ClaudeB, Bruno, Jean-Benoit, ClaudeD, GillesA, Gilou, MichelR, AlainL et moi-même.

Pour commencer, les températures étaient quand même fraiches, ne dépassant pas les 3 à 4°C. Il avait donc fallu ressortir les tenues d’hiver et elles n’ont pas été inutiles.

Le parcours proposé aujourd’hui par Jean-Benoit nous emmenait donc à Chalamont en passant par Sainte-Croix, Pizay, Bressoles, Faramans où une pause-café a été proposé au groupe Cyclo, le groupe Sportif composé d’AlainR, de ClaudeB, de MichelR et de Bruno ayant déjà pris le large depuis longtemps. Après cette pause qui nous a permis de nous réchauffer, le parcours nous emmène ensuite à Bourg Saint-Christophe, Pérouges, Crans puis Chalamont pour la pause déjeuner au restaurant l’Estragon où nous retrouvons le groupe Sportif. C’est bien, Jean-Benoit nous a gratifié de 2 raidards bien gratinés ( c’est la Dombes comme il l’aime !!!) mais avant la pause déjeuner pour nous ouvrir l’appétit.

Belle tablée de 12 moveurs (à ne pas confondre avec une autre cène avec 12 barbus !!!) pour un déjeuner au rapport qualité-prix irréprochable et une ambiance très chaleureuse (encore une bonne adresse de Jean-Benoit).

Repus et réchauffés, nous reprenons la route vers 14 heures en direction de Versailleux. Entre temps, les températures ont grimpé et maintenant nous dépassons allègrement les 10°C, même si nous avons un peu de vent de face. Mais toutes ces petites routes aux abords d’étangs sont si magnifiques que l’on ne voit pas le temps passer. Cette fois encore, le groupe Sportif est parti devant mais à 3, Michel étant resté avec nous. Pour terminer, nous passerons par Birieux et Saint-Marcel avant de terminer notre périple à Mionnay vers 16 heures. Tout le monde est bien là et content de cette belle journée de vélo, même si pour certains, le manque de km s’est fait sentir.

Bilan : Sportif (103 km, 729 m D+) ; Cyclo ( 93 km et 694 m D+)

Hervé

ROUTE - Sortie du mardi 2 avril à Theizé

Bonjour à tous,

Météo du jour : bonne température qui frise les 20°C dans l’après-midi mais beaucoup de vent du sud et en fin d’après-midi, ciel couvert avec menaces d’averses.

Mais pour l’instant, on n’en est pas là et au rendez-vous, nous serons finalement 10 pour rouler : AlainR, ClaudeB, MichelR, GillesC, ClaudeD, Marc, Henri, AlainL (tout juste rentré d’Egypte), PhilippeB et moi-même.

Vu les températures, nous commençons à dévoiler la collection MOV pour cet été : maillot rouge et collants très près du corps… . Mais attention, comme dit le dicton : « En avril, ne te découvre pas d’un fil ».

Bien que nous soyons le 2 avril, le parcours d‘aujourd’hui ressemble à un poisson d’avril !!! 72 km et 1110 m D+ !!! Quelle mouche a donc piqué notre capitaine de route ? Serait-ce dans le cadre de la préparation physique de certains pour la prochaine virade dans les Corbières !!!

Le départ de cette sortie en direction d’Albigny n’était pas innocent. Petit clin d’œil à Martine qui est restée sourde au chant des sirènes du MOV !!! Donc cette sortie sera exclusivement masculine. En chemin vers Albigny, nous rejoignons un groupe de l’AC3F tous en jaune alors que nous sommes tous en rouge !!! Et le jaune ces temps-ci … Compte tenu de notre moyenne notablement plus élevée, nous ne tardons pas à les dépasser non sans avoir échangé quelques civilités d’usage dans le monde du vélo. A la sortie d’Albigny, une première scission s’opère, les uns tournant à gauche, les autres à droite !!! On se retrouve tous à Curis et nous arrivons à peu près groupés à Anse avant d’engager la montée de Lachassagne, vent debout !!

Mais comme prévu, à la maison rouge, nous tournons à droite pour prendre le chemin de la ferme Botton qui nous emmène entre les vignes. C’est là que nous perdons Gilles qui musarde. Nous le retrouverons à l’entrée de Theizé !!

En attendant, nous continuons de progresser entre les vignes  et çà monte et çà descend et nous ne sommes plus que 6, Alain ClaudeB et Michel étant loin devant. La montée à Theizé par Sainte-Catherine s’avère assez éprouvante avec le vent de face.

Regroupement général à Theizé pour la pause. On ne tarde pas trop car le ciel s’assombrit et quelques esprits chagrins annoncent de la pluie d’ici une heure. Donc descente rapide vers Alix en contournant l’aérodrome. Petit arrêt pour la photo  du jour en compagnie d’un camélidé (quelle idée de photographier un camé !! Eh oui, il a osé !!), qui pourrait laisser penser que l’on s’est un peu égaré ou que la dérive des continents a été plus forte que prévu. Oui mais quelques gouttes sont tombées et on est encore loin du bercail.

On innove un peu en prenant la route qui monte vers Charnay, avec un final à 14%,  avant de tourner à droite pour rejoindre directement Bayère. Capitaine, pourquoi es-tu si dur avec nous ? A la sortie de Pellozane, crevaison roue arrière de ClaudeB.

La suite du parcours est classique : Chazay, Marcilly, Limonest puis la rocade pour terminer.

Arrivée à Saint-Cyr vers 18h15.

Bilan : 73 km et 1119 m D+

Désolé pour Alain que j’ai fait souffrir aujhourd’hui.

Hervé

ROUTE - Sortie du dimanche 31 mars à Bully

Bonjour à tous,

Météo de fin mars : promesse d’une belle journée mais il faudra attendre pour bénéficier du réchauffement : minimum 5°C, maximum 19°C !!! pour la sortie.

Et pour commencer, votre serviteur et néanmoins capitaine de route, doit s’excuser pour le cafouillage de ce matin et la double peine infligée à certains de ses petits camarades : changement d’heure hiver/été et changement d’heure de sortie : 8h30 au lieu de 8h45 !!! 8h45 annoncé dans le mail hebdo et 8h30 dans le forum !!!

C’est pour cette raison que n’étions que 7 au rendez-vous ce matin : AlainR, ClaudeB, Fabrice, Jean-Benoit, Jean-Michel et Vincent et moi-même. Mais par un prompt renfort, nous nous retrouvâmes à 12 en arrivant au port de Limonest avec Henri, Jean-Roch, Julien, ainsi que PhilippeN et Pierre qui étaient au-rendez-vous à Saint-Cyr mais à 8h45. En stationnement prolongé devant la gendarmerie de Limonest, nous fumes accostés par un pandore qui loin de vouloir nous verbaliser pour l’absence de feux et de sonnettes sur nos destriers, s’enquérait de savoir comment rejoindre ce groupe bien sympathique de moveurs lors de prochaines sorties.

Ah, j’oubliais, la destination du jour, le joli petit village du pays des Pierres Dorées, Bully. Pour y arriver, direction les Portes de Lyon avant de rejoindre Lozanne par la route des Calendrières, que nous n’avions pas pris depuis longtemps.  Puis le pont de Dorieux avant de tourner à gauche pour aller chercher la route de Sarcey pour arriver à Saint-Germain-Nuelles, très joli village, que nous traversons. Nous avons enfin trouvé les quelques degrés qui font du bien, et pour ne plus sentir le froid. Par des petites routes, la plupart du temps en balcon, nous rejoignons Bully après une petite montée.

Ce village est de toute beauté, et en ce dimanche matin de changement d’heure hiver/été, il n’y a pas grand monde dans les rues. C’est le moment ou jamais de sortir les portables pour impressionner les moveurs … absents. Cà crépite dans toutes les directions.  Pour immortaliser l’instant de bonheur partagé, petite photo avec les petits garçons de notre photographe du jour. Point de pause-café ce matin (même si votre serviteur est à l’amende !!) et nous repartons par la montée des Menerai, raide mais magnifique et qui longe le château, nous permettant de découvrir le superbe panorama de la vallée de l’Arbresle.

Arrivés à la cave coopérative de Bully, nous filons plein est en direction du pont de Dorieux par une petite route au sommet de la crête, et loin du tumulte de la grande route. Puis de nouveau Lozanne pour prendre la petite route le long de l’Azergues et ainsi rejoindre Civrieux. Le tronçon entre Civrieux et Marcilly, à l’ombre, est quasi glacial. Les uns derrière les autres, nous formons un joli ruban rouge qui ondule sur les départementales. Ça fait plaisir  à voir …

A partir de là, un groupe de 8 s’est constitué et est parti devant. A l’arrière, petit gruppetto avec Jean-Benoit, Henri, Pierre dont c’était la première sortie cette année et moi-même. Nous avons ainsi rejoint Limonest par notre route habituelle. N’ayant pas coché l’option « montée des Esses, Mont Verdun, … », nous sommes rentrés par la rocade. Arrivée à Saint-Cyr vers midi.

Bilan (du gruppetto) : 61 km et 926 km.

De l’avis général, bien belle sortie et très beau parcours  qu’il faudra de nouveau proposer.

Hervé

Img 20190331 wa0003

ROUTE - Sortie du jeudi 28 mars à Bagnols

Bonjour à tous,

Météo printanière : beau ciel bleu, température d’au moins 12°C, un peu de vent, mais fond de l’air frais, donc on se méfie quand même.

Nous sommes quand même 11 pour cette sortie : AlainR, ClaudeD, PhilippeB, GillesF, MichelR, Marc, Martine déposée par son taxi perso !!, Henri, Jean-Michel, GillesC et moi-même.

Aujourd’hui, direction Bagnols (c’est jeudi, donc le Petit Bagnolais devrait être ouvert !!! Eh oui, il faut aussi penser à la logistique).

Au son de la cloche, c’est le départ en direction de Limonest. En chemin, crevaison de Gilou. Avec son épaule qui lui fait encore mal, il décide de rentrer de suite, pour préserver son « capital » pour les Corbières.

Parcours habituel pour rejoindre le pont de Dorieux en passant par Chazay et le cimetière de Lozanne. Etonnamment, nous restons groupés. La raison est simple, l’absence de ClaudeB se fait sentir, le groupe Sportif n’arrive pas à se constituer pour partir à un bon rythme. Mais c’était sans compter sur le capitaine du jour, votre serviteur, qui a décidé qu’il était temps de retrouver quelques-uns de nos raidards favoris avec des pentes à 2 chiffres !! Et le premier arrive, juste après le rond-point de Dorieux et pour rejoindre le chemin du Plan qui nous permet de rouler sur la crête et de dominer la vallée de l’Azergues. Nous remontons ainsi jusqu’au Breuil avec ensuite une belle descente pour retrouver notre 2ième raidard pour rejoindre la croix Metra et avant d’attaquer la montée à l’assaut du château de Bagnols.

Après  quelques hésitations, nous nous retrouvons tous pour la pause-café avant de reprendre la route en direction de Frontenas que nous traversons. Puis Alix, Marcy et la route habituelle pour rejoindre Saint-Germain et Curis. Pour Martine, c’est bon, elle  est arrivée. Le reste du groupe rentre en ordre dispersé.

Arrivée à Saint-Cyr vers 17h30.

Bilan : 67 km et 1000 m D+

Hervé

ROUTE - Sortie du dimanche 17 février à Misérieux

Bonjour à tous,

Même si au démarrage, c’est encore un peu frisquet, il fallait absolument profiter de cette météo presque printanière sans oublier que nous sommes encore en février. Au rendez-vous, nous étions 8 dont quelques-uns pour qui c’était la reprise : Jean-Roch, Julien, Vincent, Didier, Pierre, Loïc, GillesA et moi-même. Un peu moins nombreux que ceux qui ont participé aux premières Pédalées à Pontcharra, mais quand même.

Température en dessous de 10°C, donc pas question de faire du dénivelé. Le parcours proposé devait nous emmener à Misérieux en passant par Anse, donc du quasi-plat !!

Départ à l’heure prévue en direction de Limonest. Au niveau du Bois Dieu, nous rattrapons Michel Lombardot qui lui allait à Charnay voir Désiré (blague compréhensible que pour les initiés …).A un rythme raisonnable,  nous rejoignons ainsi Morancé puis Lucenay pour traverser le golf, où il n’y a pas foule !!. Puis ce sera Anse et arrêt à Saint-Bernard pour pause technique, barre de céréales et photo de groupe.

Sur le même rythme, nous irons ensuite à Sainte-Euphémie, Misérieux, et retour par Reyrieux puis Neuville. Nous terminerons par la piste cyclable avant d’attaquer la montée de Saint-Romain.

Arrivée à Saint-Cyr pour le gruppetto vers 12h10.

Bilan : 63 km et 650 m D+

Belle sortie d’oxygénation

Hervé

20190217 101027 1024x768

ROUTE - Sortie du jeudi 14 février à Charnay

Bonjour à tous,

Quelle météo d’enfer ! Soleil dans un ciel parfaitement bleu, pas de vent et une température au-dessus de 10°C. Nous pensions jouer à guichets fermés. Que nenni !

Nous étions finalement 8 pour cette sortie : AlainR, ClaudeB, Jean-Michel que nous avons rejoint à Couzon, Jean-Benoit, ClaudeD, Michel R, Martine, l’une de nos arlésiennes que nous avons pris à Albigny et moi-même. Dans la montée à Saint-Cyr, je  croise Claire avec sa copine Cécile pas décidées de venir avec nous à Charnay. Elles sont partie de leur côté !!!

Il nous tardait de retourner vers une de nos destinations emblématiques comme on dit aujourd’hui, à Charnay la Belle. Donc pour l’occasion, pas beaucoup de km sachant qu’on montait d’un cran dans les dénivelés.

Et pour commencer, direction Albigny par Couzon, puis montée à Saint-Germain. Alors que étions regroupés et arrêtés au bord de la route, une a priori charmante jeune dame, dans sa petite Cooper, Ray-ban sur le nez, s’arrête à notre niveau, ouvre la vitre droite et nous dit : « Je peux vous demander un renseignement ? Nous, sous le charme de la belle anglaise : « Oui, bien sûr ! » Et elle de dire : « Pourquoi êtes-vous arrêtés au milieu de la route ? » !?!?!?!? Manquant manifestement d’à-propos, nous laissons repartir la perfide drôlesse. Même Jean-Benoit n’a pas su trouver les mots justes …

Nous repartons quand même en direction de Morancé où les travaux nous obligent à faire un petit détour. Et là commence notre montée vers Charnay. Dans nos tenues hivernales, çà commence à chauffer et le soleil cogne. Tant mieux, comme cela nous comblons notre déficit hivernal en UV pour fabriquer la fameuse vitamine D très utile à la croissance (euh !!!) … et au bon fonctionnement des reins.

Comme il se doit, regroupement à Charnay pour la pause-café en terrasse. On revit. Avant de partir, photo de classe prise par une nouvelle serveuse très amène !! Retour classique par Chazay, Marcilly et la petite route qui surplombe le château de Janzé.  Le groupe des Sportifs avec ClaudeB, AlainR et Jean-Michel a pris le large . A Limonest, nous laissons Martine, ClaudeD et MichelR prendre la direction de la route des Esses tandis qu’avec Jean-Benoit, nous prenons la direction de Saint-Cyr par la Rocade.

Bilan : 52 km et 813 m D+ (un peu plus pour les courageux qui sont montés au Mont Verdun). Les Sportifs ont fait le même parcours que nous.

Hervé

PS : en 2018, notre première sortie à Charnay était le 30 janvier et je crois que Christian avait apporté des bugnes …

Photo de classe !!!

Photo de herve 2

C'était le 30 janvier 2018, première sortie de l'année à Charnay

Imag0600Imag0599 1

ROUTE - Sortie du mardi 15 janvier 2019 à Civrieux en Dombes

Bonjour à tous,

Annonce alléchante : belles éclaircies, ciel bleu, température d’environ 8°C et peu de vent. Il n’en fallait pas plus pour faire sortir le moveur de sa tanière ! En effet, nous étions aujourd’hui, 16 au départ (2x8 ; 4x4 ;  …). Oui vous avez bien lu : 16, un 15 janvier !!! Awesome ! Amazing ! Comme disent les saxons. Il y avait donc : claudeB, AlainR, Fabrice, Catherine, Jean-Michel, Didier, René, ClaudeD, Gilou, GillesC, Henri, MichelD, Marc, Bruno, Philippe Bernet, 1er adhérent 2019 et moi-même.

Aujourd’hui, le parcours proposé nous emmènera à Civrieux en Dombes, puis Trévoux, Anse et retour par Morancé et Limonest. Départ groupé jusque Couzon où Jean-Michel nous attend. On en profite pour vite faire une photo avant que le groupe ne se divise. Ce qui arrive très rapidement dès la montée vers Genay. Devant, un groupe de 6 rouleurs avec AlainR, ClaudeB, Fabrice, Catherine, Didier et Jean-Michel que nous ne reverrons plus de l’après-midi, et derrière un groupe de 10 moveurs, quand même. Dommage qu’il n’y ait pas un photographe (même pas BFM TV !) pour prendre en photo ce long ruban rouge qui ondule sur le bitume. Même pas quelques AC3F à l’horizon pour avoir l’occasion de bomber le torse en passant devant eux. Bref, nous cheminons ainsi jusque Civrieux. Personne n’étant chaud pour une pause-café, nous continuons notre chemin en direction de Trévoux, puis de Anse. Au passage, un papy, très au fait, nous traite de « gilets rouges » !!!

René nous quitte pour rentrer par les quais de Saône (mon espion STRAVA me dit qu’il a dû rencontrer Jean-Michel sur le chemin du retour). Nous, nous continuons par le chemin des maraîchers, puis Lucenay jusque Morancé. Alors que le parcours nous demande de tourner à gauche pour aller directement à Marcilly, une partie du groupe part tout droit en direction de Chazay. Nous restons à 4 avec Henri, ClaudeD, Gilles et moi-même.

Pour terminer, retour par Limonest et arrivée à Saint-Cyr vers 16h30.

Bilan : 62 km et 720 m D+ pour le groupe Cyclo, 72 km et 965 m  pour le groupe Sportif

Hervé 

Imag1513

ROUTE - Sortie du jeudi 10 janvier au Mas Rillier

Bonjour à tous,

Après-midi ensoleillée, disait Météo France !!! On a vu le soleil quelques minutes, puis plus rien  la nuit  polaire avec la température qui va avec !! ET, comme cerise sur le gâteau,  fort vent du nord !!

Nous étions quand même 6 inconscients à participer à cette sortie : Fabrice, ClaudeB, Jean-Michel, Jean-Benoit, ClaudeD et moi-même (AlainR et MichelR avaient un mot d’excuse valide). Quelles sont les motivations de ces gaulois ? L’esprit club ?  Quelques calories excessives à éliminer ?  Rien de bien à la télé ? Le début de la préparation à de grandes sorties en 2019 ? …

Pendant que ClaudeB repart chez lui pour prendre son casque (le moveur est volontiers rêveur !!), nous prenons le départ en direction de Collonges pour prendre Jean-Michel au passage. Rapidement rejoints par ClaudeB accompagné de Fabrice, nous restons ensemble jusqu’à … Cailloux. Et puis, le groupe Sportif avec Fabrice, ClaudeB et Jean-Michel part devant, le groupe Cyclo composé de Jean-Benoit, ClaudeD et moi-même restant à l’arrière pour former le gruppetto à l’allure plus cool. Jusqu’à Romanèche, nous avons le vent de face le plus souvent mais on s’en accommode. On a même le temps de discuter, nous …

Le parcours de ce jour nous a emmène ensuite à Tramoyes puis au Mas Rillier. Mais avec ce temps gris et ce froid, que la campagne est triste, çà manque singulièrement de lumière !! Maintenant, on le plus souvent le vent de dos ou sur notre côté droit. Cà aide. Mais le froid est bien là. Pas de flaque gelée bien que l’on soit à 0°C depuis le départ.

Le retour se fera par Sathonay, Fontaines et Collonges.

Arrivée à Saint-Cyr vers 16h20.

Bilan : groupe Cyclo : 60 km et 686 m D+ ; groupe Sportif : entre 62 et 73 km et entre 600 et 800 m D+ selon le point de départ de chacun.

Hervé

ROUTE - Viron du jeudi 3 janvier dans la Dombes

Bonjour à tous et bonne année 2019

En ce jeudi 3 janvier 2019,  c’était donc la date retenue pour le premier viron de l’année 2019. circuit dans la Dombes avec pause déjeuner à Saint-André le Bouchoux, avec un départ depuis Mionnay.

C’est donc  sur le parking de Mionnay que nous nous sommes retrouvés à 9 ce matin vers 9h00. Avaient répondu à l’appel, ClaudeB, AlainR, Gilou, Henri, MichelR, Jean-Benoit, Jean-Michel, ClaudeD et moi-même (Jean-Pierre, notre président ayant fourni un mot d’excuse in extremis !!).

Premières impressions : çà caille et il fait un sacré vent du nord, mais le ciel est dégagé et on devrait quand même bénéficier d’un petit rayon de soleil. Pour tous, on serait bien resté sous la couette, mais l’esprit club étant le plus fort, nous étions là à pied d’œuvre.

Après nous être emmitouflés le mieux possible, on démarre par une belle matinée d’hiver pour effectuer notre première sortie vélo 2019. Nous avons prévu de nous diviser en 2 groupes : un groupe cyclo et un groupe sportif dont le parcours sera un peu allongé.

Notre périple nous emmène successivement à La Saulsaie, Cordieux, Le Montellier. Notre parcours virant au nord, nous nous retrouvons rapidement orientés plein nord et vent de face. A Joyeux, notre capitaine du jour, estimant que nous sommes en avance sur l’horaire, nous propose un petit détour pour arriver à Versailleux. Après Saint-Nizier le Désert et Saint-Paul de Varax, nous arrivons vers 11h50  à notre pause déjeuner, le restaurant Oh Bouchoux à Saint-André le Bouchoux. Quelques minutes plus tard, le groupe sportif arrive et nous pouvons ainsi passer à table et surtout nous réchauffer dans un cadre campagnard et chaleureux, le « communard » offert par Jean-Benoit y aidant notoirement. C’est donc dans un ambiance chaleureuse que nous avons passé cette pause déjeuner, avec une question pour l’instant sans réponse « Qui sera le prochain président du MOV ? », les pronostics vont bon train et les bookmakers sont sur les dents.

Les batteries étant rechargées (le froid consomme beaucoup de calories !!), et sans oublier la photo pour faire enrager les absents …, nous prenons le chemin du retour avec une différence notable, nous avons maintenant le vent dans le dos et le soleil de face. Avec un ciel d’un bleu intense, on est au bord de l’extase et ravis d’avoir choisi de venir faire cette sortie. De plus les petites routes sont charmantes et nous longeons de grands étangs dans lesquels le soleil se reflète. C’est bucolique en diable … Nous passons successivement par Saint-Georges sur Renon, Bouligneux, Lapeyrouse, Monthieux, Saint-André de Corcy et enfin Mionnay où nous retrouvons nos véhicules. Le groupe sportif avec AlainR, ClaudeB et Jean-Michel nous ayant attendu au café au café du coin.

Bilan : groupe cyclo : 85 km et 500 m D+ ; groupe sportif : 97 km et 566 m D+ ; une belle sortie bien réussie de l’avis des participants.

Voilà, la saison cyclo 2019 est lancée.

Bravo à Jean-Benoit pour l’organisation de ce viron.

Hervé

Belle tablée, non !!

Viron 3 janv 2019 st andre le bouchoux 1

Admirez le beau ciel bleu !!

Viron 3 janv 2019 st andre le bouchoux 3

 

 

ROUTE - Viron du 7 juillet

Bonjour à toutes et tous,

Pour ce viron annoncé de longue date, nous étions finalement 5 : Claude Bourgeois et Claude Defournel, Jean-Benoit Brocard, Alain Ravet et moi-même.

Pour être à pied d’œuvre à Sainte-Marie de Cuines vers 8h30, il nous a fallu nous lever tôt pour effectuer nos 2 heures de route. Une fois équipés (gourdes pleines, barres en tous genres, bananes, morceaux de chocolat, …), nous levons le camp à 8h39. Claude Bourgeois, pas bien réveillé tombe de vélo au premier coup de pédale mais pas de bobo.

Quelques km d’échauffement et nous voilà au pied des lacets de Montvernier, petite route en balcon qui monte à la verticale, à chaque lacet, on voit les coureurs dans les lacets inférieurs. Ça monte sec mais le cadre est grandiose. A la sortie, des lacets  on se dirige vers le col de Chaussy ; on ne risque pas de se perdre, tous les km nous avons une jolie borne pour nous prévenir du nombre km restants et du pourcentage de la pente pour le km suivant. Finalement on y arrive à ce col de Chaussy (1533 m) et nous n’avons fait que 15 km depuis le départ.  Pour rejoindre notre prochain objectif, nous entamons une descente de 15 km (c’était bien la peine de monter pour tout redescendre !! mais c’est ça le Graal du cycliste). Et nous voici donc au pied de ce monument, le col de la Madeleine : 15 km de montée.

Devant, il y a Alain, of course, suivi de Claude Bourgeois puis de Claude Defournel, Jean-Benoit et moi-même assurons le gruppetto  à notre rythme, et de temps en temps, le compteur descend en-dessous de 6 km/h, autant dire que çà n’avance pas fort vite. A ce train-là, la montée dure environ 2 heures 30 de montée. Après la traversée de Saint-François Longchamp, il nous reste encore 4 km de montée. Et enfin la délivrance, mission accomplie, objectifs atteints : nous sommes au col de la Madeleine (2000 m). Nous n’avons que ¾ d’heure de retard par rapport à Alain !!!

On se retrouve quand même pour la pause casse-croute dans l’auberge du col pour recharger les batteries. Après ce repos mérité, il faut penser à redescendre, la météo est en train de changer et le vent monte. A Saint-François, Claude Defournel essaie en vain de nous faire prendre une petite route de l’autre côté de la vallée mais devant le risque de trouver des gravillons sur une petite route très pentue, nous préférons reprendre la route initialement prévue.  Beaucoup de vent dans la descente, il faut rester sur ses gardes et en arrivant dans la vallée, nous sommes surpris par la chaleur et le vent chaud.

Finalement, après avoir retrouvé nos véhicules, nous reprenons la route du retour .

Bilan : 67 km ; 2250 m D+

Un grand merci à mes compagnons de route pour cette belle journée de vélo.

Hervé

Lire la suite

ROUTE - Sortie du jeudi 8 mars

Bonjour à tous,

L'annonce était-elle alléchnate ? Toujours est-il que nous étions 11 au rendez-vous, dont trois gazelles : Alain, Claude B., Michel D., Fabrice, Catherine, Isabelle, Sylvie, Patrick, Claude D., Michel L. et moi-même.

Côté météo, de belles éclaircies, une température de 12°C mais un vent du sud qui souffle en rafales. La destination aujourd'hui : Sainte-Croix.

Comme prévu, départ au carillon de 13h30 en direction de Collonges pour prendre Sylvie et Patrick. Le groupe de AS Caluire nous distribue au passage des flyers pour le prochain rallye de la Castellanne le 18 mars. Nous roulons groupés jusque la sortie de Fontaines. Mais rapidement, le groupe GV se forme à l'avant avec 6 moveurs, Sylvie, Michel L., Patrick, Claude et moi-même restons à l'arrière et les suivons de loin. 

A la sortie de Mionnay, crevaison de Michel D., roue avant, l'épidémie continue ... Même le président n'est pas épargné !!!  Bien que parti devant, notre petit groupe est vite rejoint et cette fosi-ci , nous ne reverrons plus les GV. Notre parcours nous entraine à Sainte-Croix et les passages vent de face sont bien usants. Mais la pause-café à Sainte-Croix nous requinque (Anecdote : aujourd'hui c'est le journée des droits de la femme, mais c'est Sylvie qui nous offre le le café !!!), et nous reprenons notre parcours en direction du Monteiller puis de Birieux. Les petites routes que nous prenons sont très calmes, aucun problème pour rouler au milieu de la route.

Cette fois-ci, un petit pschitt et c'est la crevaison roue arrière pour votre serviteur. Réparation vite faite  (surtout que j'avais emmené des capsules de gaz), mais je constate que le pneu est mal engagé dans la jante. Donc dégonflage, repositionnement, et regonflage et je me retrouve avec la valve cassée dans la main. Donc nouvelle réparation en empruntant une chambre à air à Patrick. Sylvie et Michel L. sont partis devant et nous ne les reverrons plus de l'après-midi (mais ils sont bien rentrés).

Notre groupe de 3 file un bon train bien  que je ne sois pas tranquille , j'ai une petite hernie sur mon pneu arrière, pourvu que çà tienne jusque Saint-Cyr. La plupart du temps nous roulons avec vent de face et c'est usant. A Neuville, nous décidons de traverser le pont pour prendre la route parallèle à la voie ferrée et nous mettre un peu à l'abri du vent.

Nous arrivons finalement à Saint-Cyr vers 17h55 : Ouf le pneu a tenu !!.

Après un bel après-midi de vélo : environ 75 km et 600 m D+ (oups, je n'ai pas du tout suivi le parcours prévu, d'où les quelques km sup.)

Merci à tous les participants, çà fait bien plaisir aux capitaines de route

Hervé

PS : nous en sommes à 11 crevaisons répertoriées depuis le début de l'année : 2 roue avant et 9 roue arrière (et il y a des cumulards ...). La prochaine sortie se fera au Mas Rillier pour aller faire une prière à Notre-Dame-du-Sacré-Cœur et des causes désesprérées ...

Imag0650

 

 

 

ROUTE - Sortie écourtée à Reyrieux

Bonjour à tous,

Cet après-midi, nous étions finalement 6 à tenter l'aventure : Claude Bourgeois et Claude Defournel, Marc, Christian, Jean-Michel et moi-même.

Les quelques rares rayons de soleil ont vite disparu pour laisser place à un ciel couvert de nuages gris. On verra ... Je propose à mes petits camarades d'aller à Ars avec une petite idée derrière la tête, celle d'y faire une pause café pour se réchauffer.

A peine lancés, nous sommes arrêtés par une crevaison roue arrière,  de Marc dans le chemin du Serpoly. Réparation diffcile car il fait froid, les pneus n'ont pas eu le temps de chauffer et le caoutchouc est dur. Nous retrouvons par la suite Jean-Michel qui tournait en rond du côté de chez Bocuse.

Nous commençons par prendre la piste cyclable rive gauche de la Saône. Immanquablement en roulant assez vite, nous distançons Christian avec son VAE bridé à 25 km/h. Et ce qui devait arriver arriva. A l'entrée de Neuville, pas de Christian. Je reviens en arrière et ne vois personne: à l'un des deux ronds-points, il a dû tourner à droite !!! J'abandonne espérant le voir nous rejoindre plus tard.

A la sortie de Reyrieux, il faut se rendre à l'évidence : nous avons droit à un petit crachin. Météo France avait donc raison cette fois-ci. (ils se trompent 9 fois sur 10, donc ...) Nous décidons donc de rejoindre Trévoux puis Varennes sorti des eaux, avant de traverser Quincieux pour aller prendre les quais de Saône, rive droite. Maintenant l'objectif est de rouler vite pour ne pas se faire prendre par une averse. Donc formation en file indienne avec prise de relais jusqu'à Collonges où nous laissons Jean-Michel rentrer à Lyon. Avec les routes mouillées, et en roulant en file indienne, on en prend plein la figure, on est beau avec nos taches de rousseur grises (du coup je me sens moins seul !!!).

Remontée à Saint-Cyr où nous arrivons vers 16h15. il était temps, à peine rentré c'est la giboulée : eau et neige fondue !!! OUF

Espérons que Christian est bien rentré.

Mon GPS n'ayant pas démarré, je ne peux pas donner les statistiques , je compte sur Claude ou sur Jean-Michel pour nous dire combien de km nous avons fait.

Autre petite statistique : nous en sommes déjà à 5 crevaisons depuis le début de l'année !! A surveiller.

Hervé

Imag0607 2

ROUTE - Sortie de mercredi 4 oct.

Bonjour à tous,

Au rendez-vous, nous étions 7 : Bruno, Alain, Gilou, Francis, Alain, René et moi-même. Deux GV s'étaient glissés dans nos rangs  et Bruno était en sortie de décrassage après l'Izoard et le Granon ce WE !!! Bravo, Bruno.

Plutôt frisquet ce matin, un certain nombre d'entre nous avaient sorti la tunique rouge (la tenue hiver of course !).

La sortie du jour : Charnay par la route des crêtes qui part de Anse et arrive à Marcy... Pour commencer, descente à Collonges puis les quais de Saône jusque Neuville et çà caille le long de la Saône. A la sortie de Neuville, nous perdons de vue Alain et Bruno qui musaient à l'arrière et que nous retrouverons à Trévoux.  A la sortie d'Anse, direction Lachassagne, mais nous tournons rapidement à gauche pour prendre le chemin des crêtes. Au début, çà monte tranquille, mais au bout de 2 km, la route se redresse avec des pourcentages de pente à 2 chiffres. Même si çà dure moins d'1 km, çà débouche les tuyauteries !!! Heureusement pour nous, cette montée s'est faite au soleil et là, nous avons bien chaud. Puis direction Charnay pour prendre un café bien mérité au soleil. 

Le retour est classique : Morancé, Les Chères, Chasselay, Saint-Germain, Curis et les quais de Saône jusque Couzon avant d'attaquer la montée de Saint-Romain. 

Arrivée à Saint-Cyr vers midi aprsè 63 km et 776 m de dénivelé.

Hervé

 

Section ROUTE - Sortie du dimanche 30 avril

Bonsoir,

Ce matin nous étions 2 pour la sortie vélo, Marc et moi. Cela dit pas de soucis et malgré le vent nous sommes allés à Charnay, puis petit café et retour soit 50Km mais c'était quand même physique ! 

A une prochaine fois mais sans vent c'est mieux ....

Amicalement 

Jean Pierre Ronzon